Face au changement climatique et aux dégradations multiples que subit notre planète, et si on écoutait la voix des peuples autochtones? C’est la proposition de la nouvelle exposition du Musée d’ethnographie de Genève (MEG), intitulée Injustice environnementale – Alternatives autochtones, qui a ouvert ses portes le vendredi 24 septembre. Conçue en collaboration avec des artistes et représentants des peuples concernés, cette exposition amène le visiteur à la découverte de leur éthique commune et de leurs résistances devant les dégradations environnementales, pour mieux le questionner sur son propre rapport à la nature.