Les débris spatiaux s’accumulent de plus en plus dans l’orbite de notre planète et mettent en péril le fonctionnement de nos satellites. Le traitement de ces déchets devient désormais l’une des priorités de l’Agence spatiale européenne (ESA). «Nous devons agir, et nous devons agir maintenant», a annoncé Rolf Densing, directeur des opérations de l’ESA lors d’une conférence de presse.

Actuellement, il y a près de 130 millions de débris en orbite, dont 34 000 dépassent un diamètre de 10 centimètres. Avec plus de 4000 satellites fonctionnels, les collisions peuvent être fréquentes, faire des dégâts considérables et augmenter encore la quantité de détritus orbitaux. On estime qu’environ 560 collisions ont déjà eu lieu depuis le début de la conquête de l’espace.