Y a-t-il une omerta sur les effets du variant Delta (B.1617, initialement identifié en Inde) chez les enfants? Oui, affirment plusieurs organisations non gouvernementales qui accusent l’agence de santé publique britannique Public Health England (PHE) d’avoir dissimulé les données sur le sujet.

L’affaire démarre le 22 mai. L’hebdomadaire The Observer révèle que le gouvernement, ici le bureau du premier ministre, a fait pression sur l’agence sanitaire afin qu’elle supprime l’un de ses rapports épidémiologiques des «informations cruciales» sur la propagation du variant Delta dans les écoles.