Un refuge écossais pour animaux a annoncé jeudi qu’il avait dû mettre une dizaine de hérissons au régime avant de pouvoir les relâcher dans la nature: leur embonpoint les empêchait de se rouler en boule pour se protéger des prédateurs. Les animaux avaient été recueillis pour l’hiver, particulièrement rude cette année en Ecosse, par le Scottish Wildlife Rescue Centre.

«Les hérissons sont arrivés chez nous en décembre, mais ils n’ont commencé à montrer des signes de prise de poids que fin janvier», a expliqué le responsable du centre, Colin Sneddon, dans un communiqué annonçant leur retour à la vie naturelle dans la région de Pitlochry (centre de l’Ecosse). «Ils ont perdu un peu de poids parce qu’on a réduit leur ration quotidienne de nourriture pour chat, mais on leur a laissé quelques réserves de graisse parce qu’on n’est peut-être pas encore sortis de la vague de froid», a-t-il déclaré.

Dans une interview à la BBC, Colin Sneddon a expliqué les raisons de ce régime alimentaire. «Ils ont besoin de graisse pour l’hibernation mais s’ils deviennent trop gros ils ne peuvent plus se rouler en une petite boule bien fermée, ce qui les rend très vulnérables aux prédateurs comme les blaireaux ou les renards», a-t-il déclaré.

Le froid intense de l’hiver a obligé le refuge à garder les hérissons bien au chaud plus longtemps qu’à l’habitude. «Quand on les garde à l’intérieur ils sont relativement au chaud et donc ils n’hibernent pas et passent leur temps à manger», a-t-il relevé. «Ils sont comme les gens».