psychologie

Hommes et femmes de pouvoir: tous fous?

A travers une galerie de 19 portraits, de Yahvé à de Gaulle en passant par Louis XIV, Alexandre le Grand, Napoléon ou Hitler, le psychiatre Patrick Lemoine montre comment les failles psychiques – dépendances, phobies, paranoïa, variations d’humeur, impulsivité… – peuvent favoriser les succès politique ou religieux

Celles et ceux qui nous gouvernent sont-ils sains d’esprit? Avouons-le: la question nous a souvent titillés. Et l’on ne songe pas seulement à Hitler, Staline ou Mao – ni à tous ces tyrans à la folie funeste et manifeste. Mais tous les autres, ces hommes et ces femmes qui ont régné, guerroyé, prêché au plus haut niveau? Souffraient-ils aussi de fragilités psychiques plus ou moins cachées? Ont-ils même conquis le pouvoir à cause de – ou grâce à – ces faiblesses, souvent acquises dès l’enfance? A l’inverse, l’exercice du pouvoir a-t-il pu déclencher – ou aggraver – ces vulnérabilités?

Lire aussi: Le mental du sportif, chantier en cours