La médecine douce arrive chez les plantes. Dans une nouvelle étude publiée le 27 septembre dans la revue scientifique PLoS One, des chercheurs montrent qu’il est possible de venir à bout du mildiou, une des principales pathologies de la vigne, grâce à une vaporisation d’huile essentielle d’origan. Une innovation qui pourrait offrir une alternative aux pesticides utilisés en grande quantité en viticulture.

Lire aussi: Dans les champs romands, la bataille des pesticides