Le vaccin anti-Covid-19 d’AstraZeneca et de l’Université d’Oxford n’est que faiblement efficace contre les formes modérées du variant B.1.351 du nouveau coronavirus, qui circule en Afrique du Sud depuis novembre dernier. L’annonce, tombée dimanche 7 février par le biais d’un communiqué de presse, a douché les espoirs des Sud-Africains. Ils s’apprêtaient en effet à lancer cette semaine une campagne de vaccination du personnel soignant, durement affecté par la pandémie, dans un pays qui a déjà enregistré 1,48 million d’infections et 46 290 décès.

Lire aussi: L’Afrique du Sud teste massivement pour enrayer le Covid-19