En menant une vie parallèle sous terre depuis 2004, elles n’auront connu ni la réélection de George W. Bush, ni les deux mandats de Barack Obama, et encore moins la présidence agitée de Donald Trump. Mais elles sont désormais des milliards à être prêtes à éclore, à transiter de l’obscurité à la lumière. Aux Etats-Unis, l’invasion de cigales qui ne sortent de terre que tous les 17 ans tient les Américains en haleine. Surtout ceux de la côte Est, puisque c’est dans cette région que le déferlement annoncé aura lieu.