En menant une vie parallèle sous terre depuis 2004, elles n’auront connu ni la réélection de George W. Bush, ni les deux mandats de Barack Obama, et encore moins la présidence agitée de Donald Trump. Mais elles sont désormais des milliards à être prêtes à éclore, à transiter de l’obscurité à la lumière. Aux Etats-Unis, l’invasion de cigales qui ne sortent de terre que tous les 17 ans tient les Américains en haleine. Surtout ceux de la côte Est, puisque c’est dans cette région que le déferlement annoncé aura lieu.

«Tournée d’urgence 2021»

La cuvée des «cicadas» 2021 répond à un nom de code: Brood (pour couvain) X. Brood X donc – les cigales ont droit à des chiffres romains – fascine autant qu’il inquiète. Dans certains Etats, des larves sont déjà bien visibles. En attendant des nuages de cigales qui viennent s’écraser contre les vitres des voitures ou que l’on s’imagine s’emmêler dans nos cheveux, les produits dérivés se développent. Des t-shirts et des hoodies notamment, avec des slogans comme «Elles sont de retour», «Las Cicadas, tournée d’urgence 2021» ou «De retour dans le buzziness. Cicadas Brood X 2021».