Couché à l’envers sur un lit d’hôpital, la tête suspendue dans le vide, Jacob Hopkins n’en menait pas large lorsque les cinq médecins vêtus d’une combinaison de protection intégrale ont pénétré dans sa chambre, en ce 8 mars 2021. «Vous pouvez encore changer d’avis», lui a assuré l’un des praticiens. Il n’en était pas question. «Ils se sont alors saisis d’une boîte rouge, en ont extrait une petite quantité de liquide à l’aide d’une pipette, ont entamé un compte à rebours, puis ont placé une goutte dans chacune de mes narines», se remémore le jeune homme de 24 ans.