Votre bon vieux jean est décidément moins cool que prévu. Vous l’enfilez comme une seconde peau, ravi de vous couler dans son confort sans faire fi de la mode? Pourtant, sa fabrication est une hérésie écologique! D’abord, il faut 7500 litres d’eau pour produire une seule pièce. De plus, la culture du coton (le matériau de base de la toile de denim) est très gourmande en pesticides et engrais chimiques.

Par ailleurs, le denim incorpore des colorants synthétiques – le fameux bleu indigo – et, souvent, des fibres également synthétiques comme de l’élasthane. De surcroît, il est souvent délavé; or le processus de sablage qui donne cet effet «vieux jean» est nocif pour la santé des ouvriers. Et puis, il faut prendre en compte les transports, massifs, entre pays producteurs et consommateurs.