De l’aveu d’Alain Berset lui-même, le Conseil fédéral «prend un certain nombre de risques» en décidant d’assouplir les mesures anti-coronavirus. Le nombre de nouveaux cas de Covid-19, pour l’heure assez faible, pourrait repartir à la hausse début mars, en raison de la diffusion dans la population de nouveaux variants plus contagieux. Pour l’épidémiologiste de l’Université de Berne Julien Riou, il faudrait réduire encore davantage l’incidence de la maladie.

Le Temps: Au vu des chiffres actuels de la pandémie, vous paraît-il judicieux d’alléger les mesures anti-covid, comme cela vient d’être annoncé?