Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Un olivier atteint de CODIRO, le syndrome de déssechement provoqué par Xylella fastidiosa

Environnement

La justice ordonne la destruction des végétaux près des oliviers infectés par la bactérie Xylella

Les cultivateurs d'oliviers du sud de l'Italie refusaient jusqu'ici d'abattre leurs arbres parfois millénaires, ravagés par une bactérie invasive. La Commission européenne vient d'ordonner l'abattage, au nom du principe de précaution

La Commission européenne peut ordonner la destruction obligatoire des végétaux situés dans un rayon de 100 mètres autour d’un végétal infecté par la bactérie tueuse Xylella fastidiosa, qui touche notamment les oliviers dans le sud de l’Italie, a tranché jeudi la justice européenne.

«Cette mesure est proportionnée à l’objectif phytosanitaire dans l’Union et elle est justifiée par le principe de précaution», estime la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE).

Apparue en 2013 dans les Pouilles (sud de l’Italie), sous une forme dévastatrice pour les oliviers, la bactérie Xylella fastidiosa affecte de nombreuses plantes, dont elle peut provoquer la mort par dessèchement.

Lire aussi: Au chevet des oliviers du Salento

Une sous-espèce qui ne s’attaque pas aux oliviers a ensuite été observée, en 2015, en Corse et dans les Alpes-Maritimes (sud de la France) sur des arbustes d’ornement exotiques et en Espagne sur des plants de genêts.

Abattage dans un rayon de 100 mètres

Dans une décision de 2015, la Commission européenne impose la destruction de tous les végétaux susceptibles d’être infectés par cette bactérie, qu’ils soient sains ou non, situés dans un rayon de 100 mètres autour d’une plante ou d’un arbre touché.

Des propriétaires italiens d’oliveraies, contraints d’abattre des oliviers sains, parfois millénaires, alors que la maladie ne régresse pas, ont saisi la justice administrative italienne. Cette dernière a suspendu l’ordre de destruction des végétaux, avant d’interroger la Cour européenne sur la validité de la décision de la Commission.

La Cour a confirmé jeudi cette décision, «lue à la lumière des principes de précaution et de proportionnalité». «Il existe […] une corrélation significative entre cette bactérie et la pathologie dont souffrent les oliviers», remarque-t-elle.

Elle note aussi dans son arrêt que la bactérie est transmise par des insectes piqueurs suceurs, les cicadelles, dont la portée de vol «est limitée, en moyenne, à une centaine de mètres» et que «les végétaux contaminés peuvent être exempts de symptômes».

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sciences

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

Chaque année, 350 millions d’hectares de forêts, friches et cultures sont ravagés par des incendies, soit la taille de l’Inde. L’astronaute allemand Alexander Gerst partage sur Twitter sa vue panoramique sur le réchauffement climatique depuis la Station spatiale internationale

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station…
© ALEXANDER GERST