Lancement du satellite GOCE reporté

Le lancement du satellite GOCE de l’Agence spatiale européenne (ESA), prévu lundi après-midi depuis la base de Plessetsk, à 800 kilomètres au nord de Moscou, a été reporté. A mardi après-midi, en principe. Regroupés au centre de l’Agence spatiale européenne de Frascati, sur les hauteurs de Rome, les responsables ont indiqué vers 16h que les portes latérales de la tour de lancement par lesquelles la fusée doit sortir ne se sont pas ouvertes. Ils se montrent toutefois optimistes pour mardi.

«Pour rejoindre l’orbite désirée, nous avons une très petite fenêtre de temps chaque jour», a expliqué Volker Liebig, directeur des programmes d’observation de la Terre de l’ESA. C’est pourquoi le lancement était agendé à 15h21’03 précises. Quelques dizaines de secondes plus tôt, même Volker Liebig, qui venait de prendre le micro pour dire à l’assemblée de respirer, retenait son souffle. Le manager de mission joignait les mains. Des centaines de collaborateurs, partenaires, journalistes, les yeux rivés sur un écran géant, regardaient le compte à rebours défiler. Puis une belle image de la tour sur fond de coucher de soleil rouge. Puis plus rien. Et enfin, un brouhaha général.

L’animateur tentait tant bien que mal de poursuivre son programme, avant que quelques informations soient disponibles pour calmer la foule. Sur l’estrade, des spécialistes mondiaux tentent d’expliquer l’importance de cette mission pour la compréhension du réchauffement climatique. Mais plus personne n’écoute, jusqu’à ce que Volker Liebig vienne donner des nouvelles fraîches. Vraisemblablement, le lancement a été bloqué sept minutes avant l’heure prévue. Le compte a rebours s’est arrêté sept secondes avant le décollage. «Pour moi, tant que le satellite est intact, tout va bien », souligne-t-il. Il précise qu’il ne sait pas pour l’instant si le problème est mécanique ou électrique, mais il se dit optimiste pour mardi. Prévu initialement pour mars 2008, puis l’automne dernier, le lancement a déjà été reporté plusieurs fois.