La météo 2014 bat les records de chaleur

Climat Tendance globale à la hausse

L’année 2014 a battu tous les records de chaleur, a confirmé l’Organisation météorologique mondiale (OMM). La tendance au réchauffement se poursuit: le XXIe siècle a connu 14 des 15 années les plus chaudes depuis le début des relevés.

L’année 2014 a été la plus chaude jamais observée, bien qu’il y ait très peu de différence entre les trois années les plus chaudes, a précisé l’agence de l’ONU. L’écart de température entre les années les plus chaudes n’est que de quelques centièmes de degré, soit une valeur inférieure à la marge d’incertitude. En 2014, la température moyenne de l’air à la surface du globe (terres émergées et océans confondus) a dépassé de 0,57 °C la moyenne calculée pour la période de référence 1961-1990, qui est de 14 °C. A titre de comparaison, d’après les calculs de l’OMM, les températures de 2010 étaient supérieures de 0,55 °C à la moyenne et celles de 2005 de 0,54 °C. La valeur de la marge d’incertitude est évaluée à 0,10 °C.

Toujours plus chaud

«La tendance globale au réchauffement est plus importante que le classement de telle ou telle année, a expliqué le secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud. Nous tablons sur une poursuite du réchauffement mondial, car la croissance des concentrations de gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère et l’augmentation de l’enthalpie (chaleur contenue) des océans nous destinent à un avenir plus chaud.»

Environ 93% de la chaleur piégée dans l’atmosphère par les GES – provenant de l’exploitation des combustibles fossiles et autres activités humaines – est stockée dans les océans. Le contenu thermique des océans joue par conséquent un rôle fondamental dans le système climatique. La température moyenne à la surface des océans a atteint de nouveaux records l’an dernier.