Après la Patagonie et la péninsule Valdes, c’est au tour de la province de Corrientes d’être la proie des flammes, au nord-est de l’Argentine. Pas moins de 850 000 hectares ont été ravagés, soit le dixième de la superficie de cette région qui partage des frontières avec le Brésil, l’Uruguay et le Paraguay. Le feu grignote chaque jour 20 000 hectares supplémentaires. Comme souvent, il profite d’une canicule extrême, avec des températures atteignant parfois 40°C – 8° au-dessus de la normale en février –, qui s’ajoute à des vents violents qui balaient des espaces naturels et agricoles asséchés depuis deux ans: alors qu’il tombe d’ordinaire entre 800 et 1200 mm de pluie chaque année dans cette région au climat tropical, les précipitations n’ont pas dépassé 200 mm en 2020 et 2021.