A l’âge de 10 ans, le futur épidémiologiste Prabhat Jha, fils d’une famille indienne émigrée au Canada, a appris que son grand-père venait de mourir au pays. Mais personne ne savait de quoi. Dans le village, on racontait qu’il était tombé raide, un côté du corps paralysé, avant de perdre conscience. C’est bien des années plus tard que Prabhat Jha, devenu médecin, a pu rassembler les morceaux du puzzle et déduire que son grand-père avait sans doute été victime d’une attaque cérébrale.

Le jeune praticien décide alors de tester l’efficacité de la méthode à large échelle dans son pays d’origine. Il lance la Million Death Study (MDS), nommée ainsi parce qu’elle a porté sur plus de 1 million de décès entre 1998 et 2014. Une première.