Une nouvelle technique d’imagerie cérébrale par ultrasons ultra-rapides pourrait bientôt bouleverser la recherche clinique en neurosciences. Créée par des physiciens du laboratoire Physics for Medicine de Paris et développée par le groupe de recherche médicale Lunic du Neurocenter de l’Université de Genève, cette imagerie se base sur le développement d’un système mobile, non invasif, peu coûteux et déjà présent dans tous les hôpitaux: l’échographie.

«C’est une révolution dans le domaine de la neuro-imagerie cérébrale», se réjouit Fabienne Perren, l’une des auteures de l’étude et médecin spécialiste en neurologie et neuro-échographie de l’Université de Genève. Leur recherche a fait la couverture du journal Nature Biomedical Engineering en mars.