Dernière minute? On ne connaît pas ce terme à l’ESA. L’Agence spatiale européenne anticipe déjà le contenu de son futur programme scientifique Voyage 2050, couvrant la période de 2035 à 2050. Elle a sélectionné, le 11 juin, trois thématiques: l’exploration du système solaire, avec des visites de certaines lunes de Saturne et de Jupiter, la recherche de la vie, via l’analyse fine de l’atmosphère d’exoplanètes, et enfin une troisième, plus fondamentale, sur la formation de l’Univers.

Günther Hasinger, directeur scientifique de l’ESA:«Nous sommes une petite agence, mais notre expertise est unique dans plusieurs domaines.»