Depuis la première vague de Covid-19, la proportion de personnes ayant développé des anticorps contre le SARS-CoV-2 a doublé, voire triplé, dans la plupart des cantons de Suisse, selon les derniers résultats du programme de recherche national Corona Immunitas, dont l’objectif est de collecter des données épidémiologiques comparables à l’échelle de la Suisse sur l’immunité au SARS-CoV-2.

Concrètement: entre la première et la deuxième vague, la proportion de la population présentant une immunité est passée, dans le canton de Genève, de 8% à 21%. Des anticorps ont été retrouvés dans un quart de la population vaudoise, contre 10% à l’issue de la première vague. A Neuchâtel, cette proportion est passée de 5% à 17%. Même mouvement ascendant à Fribourg où désormais 20% de la population présente des anticorps, contre 8% à l’issue du printemps. L’immunité de la population dans le canton de Bâle est, quant à elle, passée de 6% à 13%, et de 3% à 8% dans le canton de Zurich.