La Lombardie, au nord de l’Italie, a été la première en Europe à être touchée de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Semaine après semaine, le décompte des décès ne cessait de grossir, laissant entrevoir l’ampleur des dégâts que provoquerait la maladie dans les pays voisins. Mais entre début janvier et fin avril 2020, près d’une mort sur deux n’était pas due au coronavirus lui-même: elles ont été en partie causées par d’autres maladies.

Lire aussi: La Russie «oublie» de compter ses morts du coronavirus