extinction

«Lonesome George» au paradis des tortues

Toutes les tentatives pour faire se reproduire «Georges le Solitaire», figure des Galapagos, avaient échoué. La tortue géante dernière de son espèce est morte hier, a annoncé le parc national où elle vivait

«Georges le Solitaire» (Lonesome Georges, en anglais), la dernière tortue géante de son espèce, vivant dans une des îles de l’archipel des Galapagos, est morte dimanche, a annoncé le service du parc national des Galapagos.

L’animal était l’unique survivant de l’espèce Geochelone abigdoni.

Les causes du décès de la tortue géante, dont l’âge était estimé à plus de 100 ans – elles peuvent vivre jusqu’à 200 ans –, demeurent pour l’instant inconnues. Une autopsie sera pratiquée ultérieurement.

«Georges le Solitaire» avait été découverte en 1972 sur l’île de Pinta, alors que les scientifiques pensaient que cette espèce de tortue était éteinte depuis longtemps.

Des tentatives pour assurer sa reproduction avaient toutes échoué, malgré l’introduction dans son enclos de deux tortues femelles, génétiquement proches, originaires de l’île d’Espanola, une autre île de l’archipel.

Les îles Galapagos, dans l’océan Pacifique, sont situées à environ 1000 km des côtes sud-américaines et appartiennent à l’Equateur. Elles abritent une faune et une flore très variées.

Publicité