paléontologie

L’ours des cavernes a bel et bien été exterminé par l’homme moderne

Ce géant herbivore a succombé à la chasse sans merci que lui a livrée «Homo sapiens» il y a 25 000 ans. C’est ce que suggère une étude menée à travers l’Europe sur les ossements de cet animal

C’était un seigneur phénoménal. Il a régné durant plus de 400 000 ans. Son empire s’étendait du sud de l’Angleterre aux monts du Caucase. Sa puissance se jaugeait à sa stature: jusqu’à 3 m 50 de hauteur, quand il se redressait, pour un poids de 500 kilos. Quant à son pouvoir de fascination, on en mesure la trace sur les murs de la grotte Chauvet, en Ardèche (France). Un profil surligné de rouge, majestueuse force tranquille, y chemine. Un hommage rendu par nos ancêtres à ce géant poilu, au crâne en forme de dôme. Un trait typique de l’ours des cavernes (Ursus spelaeus).

Ce colosse a donc occupé une bonne partie de l’actuelle Europe, entre 450 000 ans et 25 000 ans avant aujourd’hui. Il a résisté aux périodes glaciaires. Il a résisté au lion des cavernes, son alter ego en puissance et en carrure. Il a résisté à l’homme de Neandertal. Mais il n’a pas résisté à l’homme moderne, quand ce dernier a entamé son inexorable expansion. C’est ce que suggère une étude publiée le 15 août dans la revue Scientific Reports.