Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L’ours des cavernes du Musée d’histoire naturelle de Bâle. (Patrick Burgler )

PALÉONTOLOGIE

L’ours des cavernes, victime d’un régime végétarien trop exclusif

Un manque de flexibilité en matière d’alimentation aurait conduit à l’extinction du plus grand ours que la terre ait connu, l’ours des cavernes

Un régime purement végétarien peut mener à l’extinction d’une espèce. En effet, l’ours des cavernes (Ursus spelaeus), depuis longtemps disparu, aurait été victime de l’inflexibilité de son régime alimentaire. C’est ce qu’indique une étude parue le 11 août dans le «Journal of Quaternary Science».

Cet ours géant pouvant dépasser les 3.5 mètres de haut en position dressée a vécu en Europe durant la dernière période glaciaire, il y a environ 400 000 ans. On estime que son extinction est survenue il y a 25 000 ans, mais les causes restent inconnues. Ce mystère a donné lieu à plusieurs spéculations. A-t-il subi une augmentation de la pression de chasse de la part des humains? Un changement de température ou encore un manque de nourriture?

Purement végétarien

Un collectif international de scientifique s’est intéressé au régime alimentaire de l’ancêtre de l’ours brun. «Nous voulions savoir s’il pouvait y avoir un rapport entre leur régime alimentaire et leur extinction», indique Hervé Bocherens de l’université allemande de Tübingen, coauteur de l’étude dans un communiqué. Pour ce faire, ils ont examiné des os d’ours préhistoriques provenant de la grotte Goyet en Belgique. Le collagène de ces ossements, et plus précisément leur composition isotopique ont été analysés.

S’il s’avère que les ours d’aujourd’hui sont omnivores, il semblerait que leurs homologues préhistoriques étaient beaucoup plus exclusifs. Ayant des canines moins développées que les molaires, on savait déjà que l’ours des cavernes devait avoir un apport carné plus restreint que pour la majorité des ours. Mais les résultats de l’étude montrent qu’il était en fait complètement nul. «Comme le panda géant, l’ours des cavernes s’avère être complètement végétarien. Il était très inflexible en ce qui concerne sa nourriture, relève le biogéologue. Nous supposons que cette alimentation déséquilibrée, en combinaison avec la diminution de la masse de plantes disponibles pendant la dernière période glaciaire, a conduit à l’extinction de l’ours des cavernes.»

Afin de consolider leur suggestion, les chercheurs ont l’intention d’analyser davantage d’ossements provenant de différentes localités à travers l’Europe. Ils envisagent également d’effectuer des expériences sur des ours bruns modernes, en contrôlant leur alimentation.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sciences

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

Chaque année, 350 millions d’hectares de forêts, friches et cultures sont ravagés par des incendies, soit la taille de l’Inde. L’astronaute allemand Alexander Gerst partage sur Twitter sa vue panoramique sur le réchauffement climatique depuis la Station spatiale internationale

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station…
© ALEXANDER GERST