Luis Pizarro parle du prochain médicament contre la maladie du sommeil, pathologie mortelle qui sévit dans des endroits reculés d’Afrique subsaharienne, avec une lumière dans les yeux. «Une pilule unique à avaler, c’est le graal. Pendant des décennies, le seul traitement était à base d’arsenic et achevait un patient sur 20», retrace le médecin, nouveau directeur de l’initiative Médicaments contre les maladies négligées (DNDi, selon son abréviation anglaise).