Un jeune Canadien de 17 ans a failli s’ajouter à la liste des victimes de la cigarette électronique. Après cinq mois de vapotage, ses poumons présentaient des lésions importantes. Les chercheurs, qui exposent aujourd’hui son cas dans le dernier numéro de la revue de l’Association médicale canadienne (CMAJ), parlent de maladie «du popcorn»: elle aurait été selon eux causée par le diacétyle, un composant utilisé comme arôme dans les liquides de cigarettes électroniques, mais également présent dans les sachets de popcorn à faire chauffer au micro-onde.

Lire aussi: Maladie du vapotage: la science piétine