Parité

Les mâles, étalon-or de l’étude des maladies de femmes

Peut-on étudier sur des rongeurs mâles des maladies qui touchent avant tout des femmes? Une tribune publiée dans la revue «Science» pointe cette tendance qui biaise la méthodologie scientifique

La revue Science publie, dans sa dernière édition, une prise de position musclée contre le sexisme dans les laboratoires. Mais pas à propos des relations hommes-femmes, non: la neuroscientifique américaine Rebecca Shansky évoque l’utilisation des rats et des souris dans les expériences en sciences du vivant.

Lire aussi: Les tests de médicaments négligent trop souvent les femmes