La revue Science publie, dans sa dernière édition, une prise de position musclée contre le sexisme dans les laboratoires. Mais pas à propos des relations hommes-femmes, non: la neuroscientifique américaine Rebecca Shansky évoque l’utilisation des rats et des souris dans les expériences en sciences du vivant.

Lire aussi: Les tests de médicaments négligent trop souvent les femmes