Le 13 juin, les Suisses se prononcent sur l’initiative «Pour une Suisse libre de pesticides». La campagne très émotionnelle que cet objet de votation suscite interpelle hors de Suisse. Rapporteur spécial des Nations unies sur les substances toxiques et les droits de l’homme, Marcos Orellana, professeur en droit de l’environnement à l’Université George Washington, met en évidence les abus et les bonnes pratiques en matière de recours à des substances toxiques. Il s’invite dans le débat suisse.

Découvreznotre dossier d'articles et d'opinions.