En ce mois de juillet, la route vers Mars est (presque) aussi encombrée que celle d’un départ en vacances. Après la sonde émiratie Al-Amal, le 20 juillet, et sa consœur chinoise Tianwen-1, le 23 juillet, c’est le robot américain Perseverance qui doit prendre la direction de la planète rouge ce jeudi. Ce dernier doit partir à la recherche d’éventuelles traces de vie sur Mars. A quelques jours de ce dernier lancement, l’Agence spatiale européenne (ESA) a rendu publics lundi les résultats des observations de la sonde ExoMars Trace Gas Orbiter (TGO).

Conçue conjointement en 2016 par l’ESA et son homologue russe Roscosmos, elle a pour mission d’étudier les gaz présents dans l’atmosphère martienne. Un gaz en particulier fait l’objet d’une attention particulière: le méthane. Malheureusement, après une année martienne d’observation (environ 687 jours), les scientifiques de la mission n’en ont pas vu une trace.