Ce fut une des pires catastrophes climatiques de ces dernières années: entre mi-2019 et début 2020, l’Australie a été en proie à de dévastateurs incendies. Quelque 74 000 km2 de végétation – presque deux fois la superficie de la Suisse (41 285 km2) – sont partis en fumée dans les Etats de Victoria et de Nouvelles-Galles du Sud, situés au sud-est de l’île-continent. Au moins 34 personnes sont décédées, tout comme des centaines de milliers d’animaux. Mais les effets de ces «méga-feux» vont encore au-delà de ce triste bilan, d’après deux nouvelles études publiées le 15 septembre dans la revue Nature.