Microscope

Les meilleures frites se font sur Jupiter

La gravité sur la géante gazeuse, environ trois fois celle de la Terre, permet d’obtenir un croustillant optimal. Mais sur Mars, elle est trois fois moindre: les candidats au projet Mars One d’aller-simple vers la planète devront donc faire une croix sur une chose en plus de leur ticket retour: les frites!

Microscope

La gravitéde la friture

En juin dernier, les habitants de la Station spatiale internationale (ISS) avaient demandé à ce que des lasagnes et du tiramisu leur soient apportés par le cargo ravitailleur ATV-4. Leur prochaine commande comportera-t-elle de quoi faire des frites? D eux chercheurs grecs, en collaboration avec l’Agence spatiale européenne (ESA), étudient en effet les incidences de la gravité sur… la cuisson des patates dans l’huile!

Les conclusions sont édifiantes – et nos amis belges ne sont pas près de s’en remettre: le meilleur endroit pour déguster des frites cuites à point et croustillantes à souhait est Jupiter. Mauvaise nouvelle pour les spationautes, car cela signifie que la gravité optimale pour préparer ce plat est environ trois fois supérieure à celle de la Terre, loin donc des conditions dans l’ISS.

En quoi la gravité peut-elle avoir une telle importance dans la friture des pommes de terre? Tout est question de transfert thermique. Quand le tubercule froid est plongé dans l’huile bouillante, sa température augmente alors que celle du liquide diminue. Pour réussir une frite croustillante, il faut que ces échanges de chaleur, qui se font par convection, soient les plus rapides possible. En modifiant la densité de l’huile et celle de la vapeur d’eau qui s’échappe de la pomme de terre, la gravité influence la qualité de la cuisson. Plus la gravité augmente, meilleure est la croûte. Enfin… jusqu’à un certain seuil, au-delà duquel les frites se disloquent.

Cette étude, dont les retombées scientifiques iront sans doute plus loin que l’élection de Jupiter comme «meilleure planète de la frite», pourraient également intéresser le millier de candidats encore en lice pour le programme Mars One (lire LT du 04.01.2014). Avant de s’expatrier, qu’ils réfléchissent bien: la gravité martienne est huit fois inférieure à celle de Jupiter, et trois fois moindre que sur la Terre.

Si leur ambitieux projet comporte encore bien des incertitudes, une chose est sûre: sur la planète rouge, fini les frites dorées!

Publicité