Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Un modèle réduit de Juno, exposé à Pasadena, en Californie. / AFP
© ROBYN BECK

Spatial

La mise en orbite de la sonde Juno autour de Jupiter réussie

Après cinq ans de voyage spatial, la sonde Juno a initié sa manoeuvre de mise en orbite sur Jupiter. Ses observations futures permettront de préciser l’origine de l’astre et sa composition

La sonde américaine Juno a réussi sa mise en orbite autour de Jupiter, selon les contrôleurs de vol de la Nasa, lundi. Le vaisseau a été capturé comme prévu par la gravité de la plus grande planète du système solaire, a indiqué le centre de contrôle, qui a reçu la confirmation du succès de la manoeuvre à 3h53 GMT.

Il a mis en route son moteur principal comme prévu pour freiner sa course et se mettre en orbite autour de la planète géante à 3h18 GMT mardi (23h18 lundi heure de Washington), ont précisé les contrôleurs de la mission au Jet Propulsion Laboratory à Pasadena en Californie.

Lire aussi: Jupiter en vue pour Juno

Une mission de 1,1 milliard de dollars

La sonde de 3,6 tonnes propulsée par l'énergie solaire doit effectuer une série de 37 survols de Jupiter pendant cette mission de 18 mois, dont la plupart entre 10 000 et 4 667 kilomètres au-dessus des nuages de la planète géante pendant une mission scientifique de 18 mois. Les survols de Juno seront beaucoup plus proches que le précédent record de 43 000 kilomètres établi par la sonde américaine Pioneer 11 en 1974.

Pendant ses survols, les instruments de la sonde pénétreront l'épaisse couverture de nuages pour étudier ses gigantesques aurores boréales, son atmosphère et sa magnétosphère.

Juno, une mission de 1,1 milliard de dollars lancée le 5 août 2011, va ainsi cartographier les champs gravitationnels et magnétiques de Jupiter pour déterminer la structure interne. Les neuf instruments de l'orbiteur dont plusieurs européens, entre autres français et italiens, vont également mesurer l'émission radiométrique de l'atmosphère profonde de la planète, ce qui permettra de connaître sa composition, sa structure thermique et son environnement ionisé.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sciences

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

Chaque année, 350 millions d’hectares de forêts, friches et cultures sont ravagés par des incendies, soit la taille de l’Inde. L’astronaute allemand Alexander Gerst partage sur Twitter sa vue panoramique sur le réchauffement climatique depuis la Station spatiale internationale

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station…
© ALEXANDER GERST