Le 17 mars dernier, des centaines de scientifiques tombaient de haut avec la suspension annoncée d’ExoMars. La mission soutenue par la Russie et censée apporter le rover européen Rosalind Franklin sur Mars était alors stoppée à cause de la guerre en Ukraine. Maintes fois repoussée, cette mission reposait en partie sur la Russie qui devait fournir notamment la plateforme d’atterrissage, ainsi que la fusée.