La montée du niveau des océans d’ici à la fin du siècle pourrait être plus rapide qu’anticipé, prévient l’agence américaine océanique et atmosphérique. Elle met en garde contre un risque accru d’inondations dévastatrices si le scénario du pire devait se concrétiser.

L’agence américaine (NOAA) estime «plausible» une montée du niveau moyen des eaux «de 2 à 2,7 mètres d’ici 2100» au vu des dernières études et observations, portant notamment sur les glaces antarctiques et en particulier sur leur instabilité.

Cette réévaluation correspond à «50 centimètres de plus que le maximum avancé dans le troisième rapport national quadriennal américain sur le climat (NCA3)» publié en 2014, écrivent les auteurs du rapport de la NOAA.

Lire aussi: Des océans «malades» du réchauffement

Robert Kopp, professeur à l’université Rutgers dans le New Jersey, a précisé qu’une hausse de cette ampleur pourrait se produire avec «le pire scénario en termes d’émissions de gaz à effet de serre», c’est-à-dire si rien n’était fait pour les réduire. Il pourrait entraîner une hausse des températures de 3 à 5 degrés Celsius par rapport à l’ère préindustrielle.

Les experts ont également revu à la hausse l’estimation de montée minimum des océans, de 0,1 à 0,3 mètre d’ici à la fin du siècle, après avoir analysé des données marégraphiques – amplitude des marées – et des variations altimétriques des océans mesurées par satellites pendant vingt-cinq ans.

Lire aussi: Nouveau record de chaleur sur Terre en 2016

Une hausse du niveau des eaux de 21 à 24 centimètres depuis 1880

Ce rapport vise surtout à déterminer les risques possibles d’inondation des zones côtières américaines en fonction des différents futurs niveaux des marées et à aider les autorités à mieux anticiper et à se préparer.

«Un risque clair avec de lourdes conséquences pour les Etats-Unis au cours des prochaines décennies et siècles»

Avec une montée de 2,5 mètres d’ici à 2100, le risque d’inondations dévastatrices pourrait fortement augmenter, prévient le rapport. «La montée du niveau des océans résultant du réchauffement climatique représente un risque clair avec de lourdes conséquences pour les Etats-Unis au cours des prochaines décennies et siècles», soulignent les auteurs.

Des millions d’Américains vivent aujourd’hui sur des côtes risquant d’être inondées et leur population continue d’augmenter chaque année. Des infrastructures essentielles de transport, d’énergie, du commerce et militaires sont également menacées, tout comme certains écosystèmes.

Les océans se sont élevés globalement d’environ 21 à 24 centimètres depuis 1880, dont huit centimètres depuis 1993, précise la NOAA.

Lire aussi: Nos gestes écocitoyens suffiront-ils?