«J'utilise la toile essentiellement pour m'informer et tenter d'assouvir mon insatiable curiosité. Voici un florilège des sites qui composent l'essentiel mes «bookmarks». Ils sont teintés de portails ayant trait à l'actualité. Je donne ces adresses, sans ordre de préférence.

www.toutsurlacom.com, est un magazine dédié au monde intriguant de la communication. Je le consulte parce qu'il est intéressant de connaître les dessous du monde de la publicité et des médias.

www.netvalue.fr, un baromètre qui permet de comprendre le comportement des internautes, de palper le pouls du Net et de connaître les tendances de la toile.

www.netsurf.ch pour les informations intéressantes qu'il propose sur les nouvelles technologies. www.tornado-insider.com et www.redherring.com, une page en anglais, sont deux excellentes références que je consulte quotidiennement pour la foison d'articles qu'elles offrent sur le cyclone que représentent les nouveaux médias immatériels.

www.e-start.com parle également anglais. C'est un site d'actualité et d'aide aux entrepreneurs «high–tech». Très bien pour le côté communautaire qu'il offre aux jeunes créateurs de projets Internet mis en réseau avec des «ventures capitalists». Swisstools (www.swisstools.net) est une sorte de boîte à outils pour concepteurs de sites, une bonne référence pour les «webmasters». D'autant plus intéressant qu'il a été créé par des passionnés romands.

Pour l'actualité généraliste, je me rends régulièrement sur l'excellent www.swissinfo.org. Et pour le piquant des articles inédits et la richesse de

la palette des débats qu'il propose, je consulte aussi Largeur (www.largeur.com).

Swissfriends (www.swissfriends.ch) me donne l'impression de pouvoir retrouver mon «voisin» sur le Net. J'y vais pour l'aspect ludique et la proximité intrinsèque du site.

Zewoc (www.zewoc.com) pose un regard critique sur Internet. Il adopte différents angles de vue, c'est très intéressant. Et enfin, l'excellent www.perdu.com, pour la pertinence des informations qu'il livre aux gens qui sont perdus sur le Net.»