Neurologie

La narcolepsie, un trouble associé à une grande créativité

Les personnes souffrant de cette maladie, qui entraîne des assoupissements irrépressibles, seraient plus créatives que la moyenne, selon une récente étude franco-italienne

«Ce n’est pas un bug, mais une fonctionnalité.» C’est ainsi que le généticien américain George Church, l’un des plus inventifs de sa génération, qualifie la narcolepsie. Il n’a pris conscience que tardivement qu’il en était atteint, et lui attribue sa créativité. Le magazine Stat l’a longuement interrogé, en 2017, sur ce qui est généralement vécu comme une maladie très invalidante et qu’il a appris à apprivoiser, et même à chérir. Plusieurs de ses innovations ont en effet surgi au sortir de ces siestes impromptues et irrépressibles qui sont la marque de la narcolepsie.

Lire aussi: La mouche qui ne dormait jamais