Bien que les seuls occupants humains de l’Antarctique soient des scientifiques qui étudient la banquise de fond en comble, ce continent demeure encore aujourd’hui bien mystérieux. Une des principales questions qui l’entoure est: quelle est l’épaisseur de sa calotte glaciaire? Et c’est pour y répondre que les agences spatiales européenne et américaine lancent une opération commune inédite baptisée Cryo2Ice.

Sur le papier, c’est le plan d’un méchant de James Bond: détourner un satellite pour le placer au-dessus d’un autre, et lancer à la fois un radar et un laser en direction de la Terre. Dans les faits, l’Agence spatiale européenne (ESA) a modifié la trajectoire de son satellite CryoSat-2 pour qu’il passe au même endroit que son homologue de la NASA ICESat-2. Cela leur permettra de couvrir le même terrain presque simultanément et de combiner leurs données.