climat

De moins en moins de neige à Noël

Pourquoi n’y a-t-il toujours pas de neige en montagne? Hautes pressions, foehn persistant en novembre et changements climatiques sont en cause

Lire aussi: Pas de neige à Noël, la faute à une «patate anticyclonique»

A quelques jours de Noël le précieux or blanc se fait toujours attendre. Mais pourquoi diable la neige ne tombe-t-elle pas? Éléments de réponse selon Martine Rebetez, professeure de climatologie à l’Université de Neuchâtel et à l’Institut fédéral de recherches WSL: «En ce moment, la présence d’une masse d’air de haute pression au-dessus de la Suisse empêche l’arrivée de précipitations. Elle bloque toutes les perturbations alentour qui doivent contourner notre pays.» Si en Suisse le temps est sec, ce n’est pas le cas en Irlande par exemple, où la pluie est d’actualité.

Le foehn persistant du mois de novembre est également une cause du manque de neige actuel. Arrivé juste après les fortes chutes de neige de la mi-novembre, ce vent chaud et sec a soufflé pendant une période exceptionnellement longue – allant même jusqu’à 108.2 heures d’affilée à Vaduz selon MétéoSuisse – et a interdit l’arrivée de pluie.

La neige arrive plus tard

Ces dernières décennies, la durée d’enneigement s’est raccourcie dans les Alpes, d’après une étude récente du WSL. La neige arrive plus tard et fond plus tôt. Une des causes avancée: l’augmentation générale des températures. L’organisation météorologique mondiale (WMO) vient justement d’annoncer que l’année 2016 se profile pour être la plus chaude jamais enregistrée selon des données couvrant les onze premiers mois de l’année. Les températures ont notamment battu des records en Arctique où des relevés de vingt degrés au-dessus de la moyenne ont été enregistrés à la mi-novembre.

Lire aussi: Moins de neige en montagne, aussi au printemps et en automne

Dans ce contexte de changement climatique, l’absence de neige deviendra-t-elle une norme? Selon Martine Rebetez, «la variabilité interannuelle est très forte dans nos régions. Malgré la forte réduction moyenne de l’enneigement, il est toujours possible d’avoir de grandes quantités de neige à Noël, y compris en plaine. Mais cela va devenir de plus en plus rare».

Publicité