Exposition

Nez à nez avec ses émotions au Musée de la main

Le Musée de la main, à Lausanne, se penche sur le lien entre les odeurs et les sentiments dans le cadre de sa nouvelle exposition

Tour à tour sujets de mépris ou de fascination, sources de bonheur, de crainte et de dégoût, capables d’invoquer les souvenirs enfouis ou de convoquer les esprits… Les odeurs sont inextricablement liées à nos émotions les plus profondes.

Longtemps négligé par la communauté scientifique, l’odorat fait depuis peu l’objet de nombreuses études cherchant à percer ses mystères et sa connexion intime avec nos affects. En s’appuyant sur ces récentes connaissances, et en tissant un dialogue entre les arts et les sciences, la nouvelle exposition présentée au Musée de la main, à Lausanne, a pour objectif de tester notre rapport personnel aux odeurs.

Explorations olfactives

La répugnance face au fumet des excréments est-elle innée ou acquise? L’odeur du chocolat est-elle plus forte pour une personne de nationalité suisse? Sommes-nous tous capables de sentir le musc, cette fragrance suave et animale? Le contexte influence-t-il la perception des odeurs? Y a-t-il des différences olfactives entre la sueur d’une femme et celle d’un homme? Des modules interactifs, imaginés avec les chercheurs du Centre interfacultaire en sciences affectives de l’Université de Genève, invitent les visiteurs à diverses explorations sensitives.

L’occasion aussi d’en apprendre davantage sur l’histoire des odeurs, entre la peur des miasmes fétides, qui, de l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, étaient considérés comme des agents possibles de transmission de maladies, et l’avènement des hygiénistes décidés à bannir toutes odeurs corporelles, mais aussi sur les fonctions curatives et protectrices des odeurs, à l’image de l’ail que l’on brandissait comme antidote aux vampires.


Quel flair! Odeurs et sentiments, du 15 février 2019 au 20 février 2020 au Musée de la main, à Lausanne. www.museedelamain.ch

Publicité