Le prix Nobel de physiologie et de médecine a été attribué cette année au physiologiste américain David Julius et au biologiste moléculaire arméno-américain Ardem Patapoutian, pour leurs découvertes sur les récepteurs de la température et du toucher.