C’est un bien étrange séminaire qui s’est déroulé à l’Université de Charjah, aux Emirats arabes unis. C’est Courrier International qui raconte l’affaire. Invité à s’exprimer devant des étudiants, un religieux saoudien, Bandar Al-Khaybari, a soutenu que «la Terre est immobile».

Des preuves? Elles seraient «nombreuses», et fournies «par les textes sacrés et par la raison». Dans un argumentaire digne d’un enfant de cinq ans, il a détaillé le fond de sa pensée: «Si nous prenions l’avion pour aller en Chine, nous tournerions en avion pendant que la Terre tournerait elle aussi. Nous ne pourrions donc jamais atteindre la Chine.» Et de joindre le geste à la parole pour illustrer la chose à l’aide d’un petit gobelet d’eau, comme le montre la vidéo ci-dessous. Un peu plus tard, il évoque également des textes sacrés pour justifier son hypothèse.

Courrier International précise en outre que bien que Al-Khaybari ne soit pas un personnage de premier rang, il «ne fait que répéter ce qui est en quelque sorte la doctrine officielle de l’appareil religieux saoudien. Il se réfère en effet à Abdelaziz ben Baz, qui a été grand mufti d’Arabie Saoudite de 1993 à 1999, et à Saleh Al-Fawzan, éminent membre du Haut Conseil des oulémas saoudiens. ‘Ben Baz et Al-Fawzan ont confirmé eux aussi que la Terre ne bougeait pas’, déclare-t-il d’emblée, ‘même si certains se moquent d’eux.’», rapporte le journal.

Les astronomes arabes tels que Ali Qushji, Ibn al-Haytham et Nasir ad-Din at-Tusi, qui ont influencé toute l’astronomie mondiale du VIIIe au IXe siècle doivent se retourner dans leurs tombes. Pointant les faiblesses des descriptions de Ptolémée, ils avaient déjà compris que la terre tourne bien sur elle-même.