Espace

Nouveau centre de contrôle, vols d'essai: Virgin Galactic passe à la vitesse supérieure

Après avoir créé un vaisseau spatial et franchi la frontière de l'espace deux fois, la compagnie du milliardaire britannique Richard Branson s'attend à ce que les premiers vols aient lieu «l'année prochaine»

La compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic a présenté jeudi ses nouveaux quartiers généraux dans l'Etat américain du Nouveau-Mexique et dévoilé le calendrier de ses derniers vols d'essai, s'approchant encore un peu plus de ses premiers vols commerciaux.

«Aujourd'hui était une grande journée», a déclaré le directeur général George Whitesides à l'Agence France-Presse (AFP), ajoutant qu'il s'attend à ce que les premiers vols aient lieu «l'année prochaine». «C'est extraordinairement satisfaisant de voir toutes les pièces se mettre en place, les dernières retouches, le véhicule, le staff, l'endroit... et les clients». «Nous sommes extrêmement heureux d'en être arrivé là», a-t-il conclu.

Après des années de développement, retardé par un accident mortel en 2014, la compagnie du milliardaire britannique Richard Branson a créé un vaisseau spatial et a franchi la frontière de l'espace deux fois, mais encore jamais avec des clients payants, même si 600 personnes - y compris des célébrités hollywoodiennes - se sont inscrites pour le programme.

Des premiers clients dans l'espace en 2020

Le même jour, Virgin Galactic a présenté à ses invités deux étages de «Spaceport America», propriété du Nouveau-Mexique, où a été installée la salle de contrôle «dédiée principalement aux opérations de vol». Le complexe inclut également «des espaces communaux conçus pour être utilisés, dans le futur, par les clients de Virgin Galactic, leurs amis et leurs familles», a expliqué la compagnie dans un communiqué.

Cela «signifie que la base est maintenant fonctionnelle et capable de répondre aux demandes des vols affrétés par Virgin Galactic.»

Lire aussi l'article du 8 février 2019: Richard Branson prévoit son propre voyage spatial d'ici juillet

L'entreprise a annoncé le mois dernier la levée prochaine de centaines de millions de dollars dans le but d'envoyer, enfin, ses premiers clients dans l'espace, d'ici un an. Virgin Galactic offrira quelques minutes d'apesanteur à six passagers à la fois. Ils flotteront dans la cabine et verront la courbure de la Terre, sous un ciel noir, par de grands hublots.

Le pilote en chef de Virgin, l'Ecossais Dave Mackay, a écrit sur un blog que VMS Eve, le vaisseau porteur de Virgin, était arrivé sur la base et que les nouvelles phases de test allaient bientôt commencer. Plus tard dans l'année, VMS Eve retournera en Californie pour «les tests finaux».

Publicité