Epidémie

De nouveaux foyers de grippe aviaire en Asie et en Europe

Plusieurs pays – dont le Japon la France et l’Allemagne – sont touchés par des foyers de virus de la grippe aviaire. Au total, ils ont dû ordonner l’abattage de plus d’un million d’oiseaux d’élevage depuis le mois de novembre

Un nouveau foyer de grippe aviaire a été confirmé au Japon, entraînant la décision d’abattre plus de 90 000 volailles supplémentaires. L’épidémie s’est étendue à la région méridionale de Kumamoto, après plusieurs foyers constatés dans des fermes à Niigata (nord-ouest), Hokkaido, Aomori (nord) et Miyazaki (sud-ouest). Ce qui porte le total à près de 1,07 million d’oiseaux d’élevage abattus depuis novembre, a annoncé mardi le ministère de l’Agriculture.

Plus de 70 cas de décès d’oiseaux sauvages porteurs du même virus H5N6 ont par ailleurs été enregistrés dans un total de treize préfectures, a précisé la semaine dernière le ministère. De très nombreux cas de grippe aviaire sont actuellement déplorés ailleurs dans le monde, notamment dans le pays voisin de Corée du Sud.

Le virus H5N8 en Europe

En Allemagne, les autorités ont ordonné l’abattage de 55 000 dindes, poulets et canards après la découverte de la souche de grippe aviaire hautement contagieuse H5N8 dans trois élevages de Basse-Saxe, région majeure de production. L’opération a débuté le week-end passé et devait s’achever mardi.

La France compte désormais 52 foyers de grippe aviaire dans des élevages de volaille, tous dans le sud-ouest selon un décompte du ministère de l’Agriculture publié mardi. Le niveau de risque vis-à-vis de la grippe aviaire avait été relevé début décembre. Celui-ci est désormais considéré comme «élevé» sur l’ensemble du territoire français. Le nombre de cas dans la faune sauvage reste quant à lui stable avec 5 oiseaux atteints dans le Pas-de-Calais, la Haute-Savoie, le Tarn et la Manche.

En Suisse, les mesures de sécurité contre la grippe aviaire ont été renforcées dès novembre sur tout le territoire après la découverte d’oiseaux morts au bord du lac de Constance et du Léman.

A lire aussi: Les éleveurs de volaille s’arment contre le virus

Selon la plateforme ESA d’épidémiologie en matière de santé animale en Europe, 17 pays sont touchés par le virus H5N8 véhiculé par les oiseaux migrateurs. Le nombre total de foyers et de cas notifiés, selon cette plateforme, est de 667, dont 345 au sein des oiseaux sauvages, 325 en élevage, et 7 au sein d’oiseaux en captivité. Le pays le plus touché pour l’élevage étant la Hongrie avec 218 foyers. En Suisse, aucun animal d’élevage n’a été malade mais on décompte 84 oiseaux sauvages tués par le virus H5N8.

D’après cette même plateforme ESA, le virus HP H5N8 est aussi présent au-delà de l’Europe. Après avoir été détectée en Israël (11 foyers depuis novembre), en Egypte, en Tunisie, en Iran, dans la Fédération de Russie et en Ukraine, sa présence a été à nouveau signalée en Corée du Sud et au Nigeria.

Publicité