Les scientifiques en apprennent un peu plus chaque jour sur le variant Omicron du SARS-CoV-2. Dernière surprise en date, l'identification d'un «sous-variant» d'Omicron ne possédant pas l'une des mutations caractéristiques du variant utilisée lors des tests PCR pour confirmer sa présence.