L’intitulé du poste de la bulgare Mariya Gabriel, future commissaire européenne chargée de «l’innovation et la jeunesse», peut être considéré par certains comme un détail. Mais pour la communauté scientifique européenne, cela n’en est pas un. Près de 11 000 chercheurs ont signé une lettre ouverte mise en ligne le 17 septembre dernier pour réclamer le changement de cet intitulé en commissaire à «l’éducation, la recherche, l’innovation et la jeunesse».

Lire aussi: L’Europe saborde ses vaisseaux amiraux scientifiques