Au siècle dernier, la population de monarques était si abondante qu’elle semblait inépuisable: chaque année à l’automne, les célèbres papillons déferlaient par millions sur les côtes de Californie pour y passer l’hiver, après deux mois d’une fascinante migration de plus de 4000 kilomètres à travers l’ouest des Etats-Unis.