Le 19 avril, les Académies américaines des sciences, de l’ingénierie et de la médecine ont publié un imposant rapport de près de 800 pages sur les explorations planétaires à mener dans les dix ans à venir. Elles estiment que, en plus de la mission de retour d’échantillons martiens, priorité devrait être donnée à l’exploration d’Uranus. Spécialiste de la magnétosphère de cette planète, Léa Griton est maîtresse de conférences à Sorbonne Université et chercheuse au Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (Lésia). Elle explique pourquoi Uranus constitue une cible particulièrement intéressante pour les astronomes.