Travailler à la maison tout en gardant ses enfants en bas âge: c’est la difficile équation que de nombreux parents ont dû résoudre le temps du confinement. Les tablettes, la télévision, les smartphones et autres se sont alors avérés de précieux auxiliaires. Ces écrans ont acquis une place nettement plus importante qu’avant la crise dans la vie quotidienne des petits enfants, révèle une enquête réalisée les mois d’avril et de mai par la Haute Ecole de travail social et de la santé de Lausanne.