Le Gaucho ne pourra pas être employé dans les champs suisses, même à titre exceptionnel, a fait savoir jeudi 12 novembre l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG). Confrontés à de fortes baisses de rendement causées par un puceron, les producteurs de betteraves sucrières avaient demandé la réautorisation temporaire de cet insecticide, interdit depuis le 1er janvier 2019 en raison de sa toxicité pour les pollinisateurs et d’autres organismes.

Lire aussi: Les néonicotinoïdes perturbent les bourdons jusque dans leur nid