Comment limiter l’impact des pesticides sur l’environnement? Une approche évidente consiste à réduire les quantités de produits épandus dans les champs. Las, une telle réduction ne garantit pas nécessairement une diminution des atteintes aux écosystèmes, d’après une étude publiée dans la revue Science du 2 avril. Elle montre qu’aux Etats-Unis, la toxicité des pesticides s’est accrue pour certains groupes d’espèces au cours des 25 dernières années.

Les auteurs de l’étude, des chercheurs de l’Université de Coblence-Landau, ont analysé l’évolution des quantités de pesticides employés aux Etats-Unis entre 1992 et 2016. Ils ont aussi évalué les variations dans le temps de la toxicité de quelque 382 de ces substances, et cela pour huit groupes d’organismes différents (poissons, insectes aquatiques, pollinisateurs, plantes, etc.).