Dégrader le plastique mis au rebut pour en faire du plastique tout beau, tout neuf: en ces temps où la planète étouffe sous le poids de ce matériau, l’idée a de quoi séduire. Ce n’est pas de la magie, mais bien de la chimie. Carbios, entreprise sise à Saint-Beauzire, près de Clermont-Ferrand en Auvergne, a annoncé mercredi 27 février être parvenue à fabriquer les premières bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET) grâce à un procédé de biorecyclage enzymatique.