chimie verte

Du PET 100% recyclé en circuit fermé, c’est possible

En découvrant puis en améliorant une enzyme capable de dégrader le PET des bouteilles, une entreprise française espère créer une nouvelle filière de recyclage du PET «à l’infini»

Dégrader le plastique mis au rebut pour en faire du plastique tout beau, tout neuf: en ces temps où la planète étouffe sous le poids de ce matériau, l’idée a de quoi séduire. Ce n’est pas de la magie, mais bien de la chimie. Carbios, entreprise sise à Saint-Beauzire, près de Clermont-Ferrand en Auvergne, a annoncé mercredi 27 février être parvenue à fabriquer les premières bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET) grâce à un procédé de biorecyclage enzymatique.

L'entreprise dit traiter en seize heures 200 kg de PET soit 6000 bouteilles dans un réacteur de 1000 litres

L'entreprise dit traiter en seize heures 200 kg de PET soit 6000 bouteilles dans un réacteur de 1000 litres

Mis à part enterrer le PET ou l’entasser dans une décharge, la voie royale pour recycler ce matériau repose sur des procédés dits thermomécaniques. Ils consistent à collecter, trier par couleur, déchiqueter le plastique en pellets qui, une fois fondus, peuvent être assemblés en de nouvelles bouteilles. C’est notamment ce que fait la Suisse avec un taux de recyclage de 83%, parmi les plus élevés du monde.